RC

Navigation par étiquette

 
 

Professionnels, comment assurer l’utilisation de son drone ?

Les ventes de drones ont explosé ces dernières années, on parle même d’effectuer des livraisons via des drones, vous pensez peut être à utiliser les drones pour développer votre business? Adélie Assurances vous conseille pour être bien couvert !

Vous venez de faire l’acquisition d’un drone et souhaitez l’utiliser à des fins commerciales, vous risquez de causer des dommages à des tiers à diverses occasions : mauvaise utilisation des images captées, survols de lieux non autorisés, casse en vol ou lors du transport, engagement de votre RC par des clients malheureusement mécontents …
La responsabilité qui sera mise en cause sera votre responsabilité professionnelle (et/ou exploitation), ce qui sort totalement du champ de la responsabilité civile couverte classiquement par les contrats habitation.
Il vous faudra donc être bien couvert pour répondre des conséquences dommageables que vous pouvez potentiellement causer (et qui peuvent vous couter très cher !).

A noter l’utilisation d’un drone doit répondre aux règles dictées par les arrêtés du 17 décembre 2015 et que d’ici 2018, un texte de loi devrait rendre obligatoire l’immatriculation de son quadricoptère ou drone à 4 hélices, à partir de 800 grammes.

Adélie Assurances vous propose un contrat complet qui comprend votre RC pro, les dégâts (casse) causés à votre drone en vol, même au-dessus de l’eau, lorsqu’il est posé et quand vous voyagez et même vos données perdues.

Pour en savoir plus, contactez-nous au 02 99 20 31 90 ou par mail à l’adresse contact@adelie-assurances.com.

Le saviez vous ? L’aéromodèle désigne tout simplement le drone civil !
                             Le drone existe depuis la 1e guerre mondiale
                             Le drone tire son nom du faux bourdon, le mâle de l’abeille

Assurer son drone, indispensable ?

Les ventes de drones ont explosé ces dernières années, on parle même d’effectuer des livraisons via des drones, mais quelles sont les assurances disponibles pour couvrir quels usages ? Adélie Assurances vous dit tout !

Le drone, appareil électronique volant et téléguidé qui, le plus souvent, embarque une caméra ou un appareil photo et permet de saisir des images ou des vidéos aériennes. Les villes, les professionnels du montage vidéo ou même les particuliers peuvent les utiliser.

En tant que particulier, pour un usage purement personnel, votre assurance habitation couvre souvent l’usage de votre drone grâce à la responsabilité civile. Si vous possédez un contrat habitation, vous et vos enfants êtes donc couverts.
Attention : le plus souvent, seuls les dégâts causés à des tiers par le drone en vol sont couverts. Vous pouvez donc souscrire une assurance complémentaire qui couvre la casse, et surtout qui vous protège juridiquement.

En tant que professionnel, les règles sont différentes. Vous faites un usage commercial des images capturées et la responsabilité qui sera mise en cause sera votre responsabilité professionnelle, ce qui sort totalement du champ de la responsabilité civile couverte classiquement par les contrats habitation. Comme votre matériel est probablement plus onéreux et que des réclamations clients peuvent vous être adressées, il est nécessaire pour vous d’être bien couvert contre la casse, la mauvaise utilisation des images et les pertes de données notamment.

A noter l’utilisation d’un drone doit répondre aux règles dictées par les arrêtés du 17 décembre 2015 et que d’ici 2018, un texte de loi devrait rendre obligatoire l’immatriculation de son quadricoptère ou drone à 4 hélices, à partir de 800 grammes.

Adélie Assurances vous propose un contrat complet qui comprend votre RC pro, les dégâts (casse) causés à votre drone en vol, même au-dessus de l’eau, lorsqu’il est posé et quand vous voyagez et même vos données perdues.

Pour en savoir plus, contactez-nous au 02 99 20 31 90 ou par mail à l’adresse contact@adelie-assurances.com.

Le saviez vous ? L’aéromodèle désigne tout simplement le drone civil !
                             Le drone existe depuis la 1e guerre mondiale
                             Le drone tire son nom du faux bourdon, le mâle de l’abeille

Le printemps arrive ! Pensez à votre GAV !

Envie d’un grand ménage de printemps, de rénover votre chez-vous de grandes promenades à vélo ou de jardiner ? Pensez à vous protéger et à protéger vos proches grâce à une garantie des accidents de la vie (GAV) …

Qu’est ce qu’une GAV et en quoi ça peut m’être utile ?

La Garantie des Accidents de la Vie est un contrat qui permet au bénéficiaire ou à ses héritiers de toucher une indemnité en cas de décès, de blessure entrainant une incapacité de travail ou des séquelles handicapantes lourdes aussi bien fonctionnelles qu’esthétiques.
Le fait générateur et les conséquences de l’accident doivent avoir été prévus au contrat. Il peut s’agit d’une chute lors de travaux, dans votre escalier ou d’un accident de vélo par exemple, et ce, dans le cadre de la vie privée.

Ce contrat peut vous être utile lorsque vous pratiquez une activité vous exposant à des risques particuliers, ce que 95 % des français font le week-end. Il prend ainsi le relai de la responsabilité civile et des assurances liées au statut de travailleur.
L’indemnité touchée pourra par exemple pallier l’absence de salaire en cas d’incapacité de travail ou couvrir les frais de décès si tel était le cas en fonction de ce qui aura été prévu au contrat.

Tous les contrats GAV ne se valent pas, attention à ce qu’on vous vend … !

Certains contrats vous couvriront vous et votre famille, vous seul ou vous et votre conjoint : il est nécessaire de bien déterminer vos besoins !

D’autres contrats garantiront des blessures très lourdes uniquement, évaluées à partir d’une échelle d’incapacité et ne vous donneront aucune indemnité si vous ne vous êtes pas fait couper un bras ou arracher une jambe : prenez garde !

Pour terminer, certaines garanties vous accorderont un capital en cas de décès : attention à bien calculer si cela est rentable de le toucher par rapport aux sommes que vous aurez versées au titre du contrat. Par exemple, si un capital de 1000 euros est versé alors que vous avez cotisé pendant 10 ans à 10 euros par mois le contrat choisi n’est peut-être pas le plus adapté …

Combien coute une GAV ?

Tout dépend des garanties choisies ! Certaines compagnies en proposent dès 5 euros par mois mais ils ne couvrent rien, d’autres seront plus chers mais vous aideront le moment venu.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter adelieassurances@yahoo.fr ou par téléphone au 02.99.20.31.90