particulier

Navigation par étiquette

 
 

Assurer son drone, indispensable ?

Les ventes de drones ont explosé ces dernières années, on parle même d’effectuer des livraisons via des drones, mais quelles sont les assurances disponibles pour couvrir quels usages ? Adélie Assurances vous dit tout !

Le drone, appareil électronique volant et téléguidé qui, le plus souvent, embarque une caméra ou un appareil photo et permet de saisir des images ou des vidéos aériennes. Les villes, les professionnels du montage vidéo ou même les particuliers peuvent les utiliser.

En tant que particulier, pour un usage purement personnel, votre assurance habitation couvre souvent l’usage de votre drone grâce à la responsabilité civile. Si vous possédez un contrat habitation, vous et vos enfants êtes donc couverts.
Attention : le plus souvent, seuls les dégâts causés à des tiers par le drone en vol sont couverts. Vous pouvez donc souscrire une assurance complémentaire qui couvre la casse, et surtout qui vous protège juridiquement.

En tant que professionnel, les règles sont différentes. Vous faites un usage commercial des images capturées et la responsabilité qui sera mise en cause sera votre responsabilité professionnelle, ce qui sort totalement du champ de la responsabilité civile couverte classiquement par les contrats habitation. Comme votre matériel est probablement plus onéreux et que des réclamations clients peuvent vous être adressées, il est nécessaire pour vous d’être bien couvert contre la casse, la mauvaise utilisation des images et les pertes de données notamment.

A noter l’utilisation d’un drone doit répondre aux règles dictées par les arrêtés du 17 décembre 2015 et que d’ici 2018, un texte de loi devrait rendre obligatoire l’immatriculation de son quadricoptère ou drone à 4 hélices, à partir de 800 grammes.

Adélie Assurances vous propose un contrat complet qui comprend votre RC pro, les dégâts (casse) causés à votre drone en vol, même au-dessus de l’eau, lorsqu’il est posé et quand vous voyagez et même vos données perdues.

Pour en savoir plus, contactez-nous au 02 99 20 31 90 ou par mail à l’adresse contact@adelie-assurances.com.

Le saviez vous ? L’aéromodèle désigne tout simplement le drone civil !
                             Le drone existe depuis la 1e guerre mondiale
                             Le drone tire son nom du faux bourdon, le mâle de l’abeille

Tout ce qu’il faut savoir sur la loi Hamon

Tout ce qu'il faut savoir sur la loi Hamon

La loi du 17 mars 2014 sur la consommation dite « Hamon » concerne aussi les assurances. Applicable au 1er janvier 2015, elle permet une protection accrue des consommateurs et une facilité de résiliation accrue.
Mais quels sont les apports de cette loi pour vous ?

Tout d’abord, il est nécessaire de préciser que la loi Hamon ne concerne que les consommateurs, c’est à dire les particuliers ou les professionnels agissant pour des besoins extérieurs à leur profession.

Pour vos assurances, la loi Hamon concerne principalement les contrats auto, moto et habitation.

Grâce à la loi Hamon, le client peut, à compter de la première échéance de son contrat (soit 1 an), le résilier comme il le souhaite tout en respectant certaines formalités.

L’assuré ne peut en principe pas résilier lui même directement son assurance auprès de son ancien assureur s’il est titulaire d’une assurance auto, moto ou s’il a la qualité de locataire pour une assurance habitation. En revanche, et seulement dans le cas où l’assuré a la qualité de propriétaire ou copropriétaire occupant ou non, il peut résilier lui même par lettre simple ou par mail son assurance auprès de son ancien assureur.

Classiquement, ce sera donc au nouvel assureur, possédant un mandat écrit de la part du client et ayant effectué toutes les modalités adéquates, de contacter par lettre recommandée avec accusé de réception et de demander ainsi la résiliation du contrat à l’ancien assureur.

Un refus peut être opposé à la résiliation par l’ancien assureur à ce stade dans trois cas :
– soit le contrat n’a pas encore 1 an
– soit l’assuré a lui même demandé la résiliation
– soit le nouvel assureur n’a pas respecté les mentions obligatoires (numéro de contrat, immatriculation, adresse du risque), le délai d’un mois, ou a indiqué un risque inexistant.

Ces modalités ne peuvent être entamées qu’après conclusion du nouveau contrat et les sommes perçues par l’ancien assureur au titre du mois en cours seront remboursées au client sous 30 jours.

La loi Hamon a pour but de permettre aux clients de faire jouer la concurrence, Adelie Assurances se propose d’étudier vos contrats et de vous offrir des produits alliant la protection et le prix.
Pour en savoir plus, vous pouvez nous contacter.