accident

Navigation par étiquette

 
 

Le printemps arrive ! Pensez à votre GAV !

Envie d’un grand ménage de printemps, de rénover votre chez-vous de grandes promenades à vélo ou de jardiner ? Pensez à vous protéger et à protéger vos proches grâce à une garantie des accidents de la vie (GAV) …

Qu’est ce qu’une GAV et en quoi ça peut m’être utile ?

La Garantie des Accidents de la Vie est un contrat qui permet au bénéficiaire ou à ses héritiers de toucher une indemnité en cas de décès, de blessure entrainant une incapacité de travail ou des séquelles handicapantes lourdes aussi bien fonctionnelles qu’esthétiques.
Le fait générateur et les conséquences de l’accident doivent avoir été prévus au contrat. Il peut s’agit d’une chute lors de travaux, dans votre escalier ou d’un accident de vélo par exemple, et ce, dans le cadre de la vie privée.

Ce contrat peut vous être utile lorsque vous pratiquez une activité vous exposant à des risques particuliers, ce que 95 % des français font le week-end. Il prend ainsi le relai de la responsabilité civile et des assurances liées au statut de travailleur.
L’indemnité touchée pourra par exemple pallier l’absence de salaire en cas d’incapacité de travail ou couvrir les frais de décès si tel était le cas en fonction de ce qui aura été prévu au contrat.

Tous les contrats GAV ne se valent pas, attention à ce qu’on vous vend … !

Certains contrats vous couvriront vous et votre famille, vous seul ou vous et votre conjoint : il est nécessaire de bien déterminer vos besoins !

D’autres contrats garantiront des blessures très lourdes uniquement, évaluées à partir d’une échelle d’incapacité et ne vous donneront aucune indemnité si vous ne vous êtes pas fait couper un bras ou arracher une jambe : prenez garde !

Pour terminer, certaines garanties vous accorderont un capital en cas de décès : attention à bien calculer si cela est rentable de le toucher par rapport aux sommes que vous aurez versées au titre du contrat. Par exemple, si un capital de 1000 euros est versé alors que vous avez cotisé pendant 10 ans à 10 euros par mois le contrat choisi n’est peut-être pas le plus adapté …

Combien coute une GAV ?

Tout dépend des garanties choisies ! Certaines compagnies en proposent dès 5 euros par mois mais ils ne couvrent rien, d’autres seront plus chers mais vous aideront le moment venu.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter adelieassurances@yahoo.fr ou par téléphone au 02.99.20.31.90

1 français sur 3 a déjà conduit avec un taux d’alcool trop élevé !

1 français sur 3 a déjà conduit avec un taux d'acool trop élevé !

A l’approche des fêtes de fin d’année, une enquête « Sorties, Alcool et Conduite »* rendue publique ce vendredi par les associations Prévention Routière et Assureurs et Prévention a pu constater cet important fait de société.

Alors que le taux légal est de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, au moins 29 % des français affirment avoir déjà conduit avec un taux d’alcoolémie supérieur.
Ces conducteurs s’exposent à des sanctions administratives (suspension de permis, retrait, amendes) ou même pénales (emprisonnement et amendes élevées).

Les français continuent de sortir, malgré les sanctions et les campagnes de la Sécurité Routière : environ 70 % d’entre eux sortent au moins une fois par mois et lors de ces sorties, 83 % consomment de l’alcool.

Il faut donc bien savoir que, d’une part, en cas de sinistre les garanties sont déchues pour le conducteur, les frais du tiers sont quant à eux pris en charge.
D’autre part, les prix des assurances, après conduite alcoolisée, peuvent être prohibitifs puisque les risques que ces conducteurs entrainent sont aggravés.

Si lors des campagnes de prévention routière, vous avez été arrêté ou avez été dans le cas des nombreux français ayant eu un accident sous emprise d’alcool, Adélie Assurances a la solution.
Nos équipes proposent des contrats spécialisés en risque aggravé et conducteurs malusés.

* Etude « Sorties, Alcool et Conduite » réalisée par Prévention Routière et Assureurs et Prévention, publiée le 12 décembre 2014

Ne JAMAIS rouler sans assurance !

Ne JAMAIS rouler sans assurance

Rouler sans assurance est pénalement réprimé et pour cause, en cas d’accident, les conséquences financières et psychologiques peuvent être très lourdes.

Prenons le cas de Gwenael, un salarié du secteur privé de 35 ans : il rentrait du travail vers 19 heures, comme tous les soirs. Il s’est engagé normalement sur le périphérique rennais, comme d’habitude, passant les vitesses une à une.
Seulement, un motard caché dans son angle mort le suivait …
Le cauchemar de Gwenael a alors commencé, en plus de la vision toujours présente à son esprit de tôle broyée et du motard inconscient allongé sur le bitume, des complications se sont accumulées.

Gwenael n’était pas assuré, il est vrai que depuis 6 mois, ses finances n’étaient pas au beau fixe mais il allait tenir le coup et payer bientôt !
Après les stigmatisations, les remords et les humiliations, le procès : Gwenael est condamné à payer lui même un million d’euros au motard qui est désormais hémiplégique … Toute une vie de privation gâchée et des enfants qui devront continuer à payer à sa place quand Gwenael ne pourra plus le faire.

La morale de cette triste histoire est accablante : tant que le conducteur n’est pas assuré, il s’expose à des conséquences qui peuvent le dépasser et briser sa vie. Il est donc beaucoup plus raisonnable de ne pas rouler avec sa voiture ou de régler ses cotisations. 50 euros par mois pour être assuré ne valent ils pas mieux qu’un million toute sa vie ?

En cas de non paiement et pour des réassurances, Adélie Assurances a des solutions, n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe.