Le risque d’inondation pour un local commercial

La tempête Xynthia, dans la nuit du 27 au 28 février 2010 ou les encore crues spectaculaires en 2016 et 2018 l’ont dramatiquement rappelé : l’inondation se hisse en tête des risques d’origine naturelle en France métropolitaine.

Susceptibles d’interrompre du jour au lendemain l’économie de tout un territoire, ces risques d’inondation sont en constante augmentation : l’état de catastrophe naturelle a été déclaré pour 566 communes en hiver 2013-2014 contre 466 au printemps 2013. A des degrés divers, environ 19 000 communes sont ainsi soumises à ce risque qui a fait plus de 200 victimes et généré plus de 20 milliards d’euros de dommages entre 1982 et 2010.*

Quelques précautions prises en amont, et une attitude consciencieuse lors du sinistre peuvent vous permettre d’éviter bien des écueils.

S’il est question d’un dégât des eaux, le sinistre est à déclarer au plus tard 5 jours après. Une expertise sera effectuée afin de constater et d’évaluer les dégâts.

S’il est question d’une inondation, la remise en état fonctionnel de votre local commercial peut prendre un certain temps et l’activité risque d’être interrompue pendant plusieurs semaines. De plus, diverses dépenses risquent d’être engendrées, comprenant des frais de déplacement, de relogement, d’expertise, etc. Ces frais ne sont pas systématiquement couverts par les contrats auxquels vous souscrivez.

N’hésitez pas à solliciter nos services pour vous assurer une protection fiable et solide. Ainsi, nous tirerons profit de l’ensemble de nos compétences pour évaluer le plus justement la situation de votre commerce et les risques auxquels vous vous exposez.

 

*informations du ministère de la transition écologique et solidaire

Les commentaires sont fermés