Alcoolémie, Stupéfiant & délit de fuite

Si à la suite d’une ou plusieurs infractions au code de la route liées à de l’alcoolémie, ou à la consommation de stupéfiants, votre permis de conduire a été annulé ou invalidé pour solde de points nul, votre assureur est en droit de résilier votre contrat pour le motif suivant : « aggravation du risque ».
Dés lors que votre assurance auto a été résiliée pour ce motif ou que votre permis de conduire a été annulé, le fait de vous assurer devient un véritable calvaire pour ne pas dire impossible !
Les compagnies d’assurances traditionnelles estimant que vos infractions au code de la route, qu’elles aient généré des accidents ou pas, sont le reflet d’une irresponsabilité au volant devant automatiquement être sanctionné par une résiliation.

Une simple sortie au restaurant entre amis ou une fête de famille peut engendrer une suspension de permis en cas de contrôle d’alcoolémie sans pour cela avoir consommé une quantité importante d’alcool.
Une personne n’ayant jamais eu le moindre problème lié à de la consommation d’alcool et qui n’a jamais fait appel à son assureur pour un quelconque accrochage ou bris de glaces peut donc se retrouver résilié par son assureur pour alcoolémie sans pouvoir retrouver une assurance puisque sa suspension de permis ou son annulation de permis pour avoir consommé de l’alcool l’aura pendant au minimum 5 ans classé dans la catégorie des assurés indésirables.
Conscient des difficultés que rencontrent tous les conducteurs de plus de 20 ans ayant subi une suspension de permis ou une annulation de permis pour alcoolémie ou consommation de stupéfiant, nous avons négocié auprès de différentes compagnies des produits étudiés sur mesures en fonction des origines de la suspension de permis ou de l’annulation de permis y compris en cas de récidive et nous pouvons ainsi vous proposer une solution d’assurance auto bien que vous ayez eu votre permis annulé.