résiliation

Navigation par catégorie

 

Le Fichier des Véhicules Assurés, c’est pour le 1er janvier

 

700 000

C’est le nombre de véhicules qui ne sont pas assurés en Hexagone, soit près de de 2 % du parc automobile français selon l’ONISR (Office Nationale Interministériel de la Sécurité Routière).

Pour faire face à cela et pour permettre aux forces de l’ordre d’identifier plus facilement les contrevenants, un fichier des véhicules assurés (FVA) va être créé le 1er janvier 2019.

.

Comment ce fichier va-t-il être constitué ?

Les assureurs auront l’obligation de transmettre à l’État les informations sur les véhicules assurés au moins 72h avant la délivrance d’un contrat d’assurance. Ces informations comprennent :

  • immatriculation
  • nom du propriétaire
  • nom de l’assureur
  • n° de contrat et période de validité.

En cas de contrôle, si l’immatriculation n’est pas dans le fichier ?

Les autorités peuvent verbaliser le propriétaire du véhicule, considérant que ce dernier n’est pas assuré.

.

Quelle sanctions en cas de défaut d’assurance ?

En cas de défaut d’assurance le contrevenant s’expose à :

  • une amende allant jusqu’à 3750
  • une suspension ou une annulation de permis
  • la confiscation du véhicule non-assuré.

En cas de récidive, cette somme peut s’élever jusqu’à 7500 €, assortie de peines complémentaires.

 

En 2017, 235 personnes ont trouvé la mort dans des accidents impliquant des véhicules non-assurés, soit 7 % de la mortalité routière.

En cas de collision avec un véhicule non-assuré, c’est le Fond de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) qui indemnise la victime. Le conducteur du véhicule non-assuré devra rembourser la somme avancée par le FGAO à travers un échéancier mensuel calculé sur la base de ses revenus.

 

Vous avez besoin d’une assurance véhicule taillée pour vous ? Adélie est là pour vous, que vous soyez professionnel ou particulier !

 

 

1 français sur 3 a déjà conduit avec un taux d’alcool trop élevé !

1 français sur 3 a déjà conduit avec un taux d'acool trop élevé !

A l’approche des fêtes de fin d’année, une enquête « Sorties, Alcool et Conduite »* rendue publique ce vendredi par les associations Prévention Routière et Assureurs et Prévention a pu constater cet important fait de société.

Alors que le taux légal est de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, au moins 29 % des français affirment avoir déjà conduit avec un taux d’alcoolémie supérieur.
Ces conducteurs s’exposent à des sanctions administratives (suspension de permis, retrait, amendes) ou même pénales (emprisonnement et amendes élevées).

Les français continuent de sortir, malgré les sanctions et les campagnes de la Sécurité Routière : environ 70 % d’entre eux sortent au moins une fois par mois et lors de ces sorties, 83 % consomment de l’alcool.

Il faut donc bien savoir que, d’une part, en cas de sinistre les garanties sont déchues pour le conducteur, les frais du tiers sont quant à eux pris en charge.
D’autre part, les prix des assurances, après conduite alcoolisée, peuvent être prohibitifs puisque les risques que ces conducteurs entrainent sont aggravés.

Si lors des campagnes de prévention routière, vous avez été arrêté ou avez été dans le cas des nombreux français ayant eu un accident sous emprise d’alcool, Adélie Assurances a la solution.
Nos équipes proposent des contrats spécialisés en risque aggravé et conducteurs malusés.

* Etude « Sorties, Alcool et Conduite » réalisée par Prévention Routière et Assureurs et Prévention, publiée le 12 décembre 2014

Assurance auto : quel niveau de garanties choisir ?

Tiers ou tous risques, quelles garanties choisir ?

 

Quelles sont les différences entre les garanties et que recouvre le terme « assurance au tiers » ? Quand devient-il intéressant de passer au tiers ? Quels avantages et quels inconvénients ?
Catherine de Charry (CDC), votre courtier répond à toutes ces questions pour vous.

Quelles sont les différents types de garanties ?
C.D.C : Il existe trois types de garanties plus ou moins protectrices de l’assuré, celle qu’on appelle l’assurance « au tiers » qui est obligatoire et permet de financer les dommages causés par l’assuré à un conducteur tiers en cas d’accident responsable mais ses propres dommages ne seront pas réparés.
L’assurance au tiers « étendu », la seconde formule le plus souvent proposée, permet à l’assuré de bénéficier des garanties contre le vol et l’incendie mais l’assuré ne sera toujours pas couvert en cas d’accident responsable.
Le seul cas où l’assuré sera automatiquement indemnisé, c’est lorsqu’il souscrit une assurance « tous risques » : tous les dommages seront réparés.

Comment choisir la garantie la plus adaptée ?
C.D.C : Je conseille généralement le client en fonction de l’âge de la voiture. La cote d’un véhicule descend vite et il n’est globalement pas utile d’assurer tous risques une voiture au delà de 5 ans. Il faut cependant faire attention à d’autres éléments puisque l’assurance au tiers ne permet pas de réparer les dommages du véhicule en cas d’accident responsable. Je conseille donc au client de souscrire une assurance couvrant le vol et l’incendie qui pallie ces défauts.
Je recommande également à mes clients de souscrire une option « assistance » qui permet, en cas de panne, de ne pas se retrouver démuni et de pouvoir se faire remorquer.

Si je suis résilié par ma compagnie pour sinistralité trop importante, pour impayé ou alcoolémie, comment puis-je faire ?
C.D.C : Les compagnies pratiquent des prix plus élevés pour l’assurance de ces catégories de conducteurs et il est souvent plus avantageux de prendre une garantie au tiers en faisant bien attention lors des trajets.
Pour l’assurance des campings cars ou des jeunes conducteurs, les compagnies offrent parfois des « packs spéciaux », entre le tiers et le tiers étendu.

Donc, si ma voiture date de 2011 et que je suis un bon conducteur, il faut que je m’assure en tous risques ?
CDC : C’est l’idée mais vous pourrez changer lors votre échéance annuelle en 2016 ou 2017 afin de réduire vos garanties et payer moins cher.

Catherine de Charry est votre courtier Adélie Assurances.
Elle dirige la société et bénéficie d’une expérience de plus de 20 ans dans tous les domaines de l’assurance.
Professionnelle et rigoureuse, elle est à votre écoute et choisira la meilleure solution pour vous.

Pour plus de renseignements,contactez nous. L’équipe d’Adélie Assurances est disponible pour répondre à vos questions .

Ne JAMAIS rouler sans assurance !

Ne JAMAIS rouler sans assurance

Rouler sans assurance est pénalement réprimé et pour cause, en cas d’accident, les conséquences financières et psychologiques peuvent être très lourdes.

Prenons le cas de Gwenael, un salarié du secteur privé de 35 ans : il rentrait du travail vers 19 heures, comme tous les soirs. Il s’est engagé normalement sur le périphérique rennais, comme d’habitude, passant les vitesses une à une.
Seulement, un motard caché dans son angle mort le suivait …
Le cauchemar de Gwenael a alors commencé, en plus de la vision toujours présente à son esprit de tôle broyée et du motard inconscient allongé sur le bitume, des complications se sont accumulées.

Gwenael n’était pas assuré, il est vrai que depuis 6 mois, ses finances n’étaient pas au beau fixe mais il allait tenir le coup et payer bientôt !
Après les stigmatisations, les remords et les humiliations, le procès : Gwenael est condamné à payer lui même un million d’euros au motard qui est désormais hémiplégique … Toute une vie de privation gâchée et des enfants qui devront continuer à payer à sa place quand Gwenael ne pourra plus le faire.

La morale de cette triste histoire est accablante : tant que le conducteur n’est pas assuré, il s’expose à des conséquences qui peuvent le dépasser et briser sa vie. Il est donc beaucoup plus raisonnable de ne pas rouler avec sa voiture ou de régler ses cotisations. 50 euros par mois pour être assuré ne valent ils pas mieux qu’un million toute sa vie ?

En cas de non paiement et pour des réassurances, Adélie Assurances a des solutions, n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe. 

Sans antécédents, jeunes conducteurs, seniors

Jamais assuré à votre nom ?
Jeune conducteur ?
Sénior de 70 à 90 ans ?
Rejoignez-nous, nous vous faisons profiter de notre professionnalisme et notre service de qualité.